+ Accueil du site > Actions > Autres actions

AUX FONDEMENTS DU FOOTBALL


AUX FONDEMENTS DU FOOTBALL

 

 

Le jeu, le but et la joie

 

Réalisé au profit
de l’association
Marceline
 

 

 

Ce projet s’est construit progressivement, au gré de rencontres imprévues ou provoquées, dans des environnements très différents, au rythme des événements multiples qui jalonnent la vie d’un jeune footballeur de 5 à 11 ans et celle de ses parents. Ce projet s’est construit entre 2005 et 2012 mais il s’enracine dans une période antécédente plus longue. Il s’est construit dans un cheminement très incertain, un cheminement très difficile à reconstituer tant il est pétri d’incertitudes, de découvertes, d’interrogations, de tensions, de surprises, d’admirations, d’exaspérations plus ou moins oubliées mais que l’on peut en partie retrouver dans les trois montages intermédiaires. Trois petits films qui constituent autant de bornes qui jalonnent cette lente construction.

 

 

 

 Le premier montage audiovisuel réalisé à l’automne 2007 dure vingt minutes. Il s’intitule « Les débutants, l’apprentissage d’automne ». Il devait être le premier épisode d’une trilogie sur les débutants qui n’a pas abouti. Il s’accompagne d’un commentaire descriptif. C’est le football à un échelon local qui permet à un garçon de plus de 5 à moins de 7 ans de taper dans le ballon. On va chercher le ballon et on apprend à se repérer dans l’espace délimité. Les qualités naturelles, les dispositions individuelles sont à l’état brut et apparaissent rapidement. Le montage a une tonalité familiale et s’avère destiné à des parents qui se demandent ce que peuvent être les débuts d’un jeune enfant dans le football, surtout s’ils ne connaissent pas ce milieu. 

 

Ce premier montage est accompagné d’un dépliant présentant le sujet de ce petit documentaire programmé en trois parties.

 

Le deuxième montage audiovisuel réalisé en mai 2009 dure dix minutes. L’intitulé du projet apparaît : « Aux fondements du football ». C’est une bande annonce. Les images illustrent le commentaire. Un commentaire qui avance quelques intentions quant à la teneur du film annoncé. C’est un défilé très rapide d’images et de situations qui montrent ce que peut vivre un enfant de 7, 8 ou 9 ans dans un petit club périurbain de Metz puis d’un quartier messin qui a une dimension régionale. Ce montage constitue un souvenir qui continuera à se bonifier pour les jeunes acteurs de ce petit film et plus encore pour leurs parents et grands-parents. Ce montage fait abstraction de tout ce qui se passe en dehors du terrain et donc des contraintes qui s’imposent aux parents et aux enfants.

Ce deuxième montage est également accompagné d’un dépliant.


Le troisième montage dure 15 minutes. Il s’intitule « U 10, saison Grenat, 2009-2010, partie 1. Cette partie 1 porte sur une période qui va de septembre 2009 à janvier 2010. La partie 2 qui devait couvrir la période de février à juin 2010 n’a pas été réalisée. Il n’y a pas de commentaire. Le défilé des images porte sur une période plus courte que pour le deuxième montage intermédiaire. Des séquences qui montrent une succession de moments vécus par un footballeur de 9 ans (U 10) dans une école de football d’un club professionnel, celui du F.C. Metz. Cela peut donner envie aux papas et aux mamans qui rêvent de voir leur enfant porter le maillot grenat. Des images qui laissent également deviner le nombre et la durée des déplacements qui incombent aux parents et aux enfants. Un rythme qui n’est pas très éloigné de celui d’un club de quartier de niveau régional comme on peut en trouver à Metz. Ce montage porte sur une période de cinq mois de septembre 2009 à janvier 2010. Il ne présente donc pas toute une saison.

Durant cette période, et plus encore lors de celle qui suit, jusqu’en juin 2010, les U 10 du F.C. Metz rencontrent le plus souvent des U 11. Constitué d’un groupe de près de vingt-cinq joueurs, les U 10 forment deux équipes, la 1 et la 2. Au regard de la tranche d’âges U 10 - U 11, ils deviennent la 3 et la 4.

Ce montage porte également un regard furtif sur l’actualité footballistique régionale et nationale.


Ces trois petits films intermédiaires montrent donc essentiellement des situations vécues par des enfants de plus de 5 ans à moins de 10 ans sur des terrains en herbe puis en synthétique. Derrière ces images, il y a un cheminement avec un fil conducteur : un jeune garçon ayant eu très tôt une vitesse de course élevée, une assez bonne conduite de balle, une frappe de balle assez puissante et un sens du but relativement affirmé. Quelques qualités et dispositions qui ont facilité une adaptation plutôt rapide dans trois clubs successifs : d’un club local jusqu’à une école de football d’un club professionnel en passant par un club de dimension régionale. On peut avoir ces qualités naturelles et ces dispositions particulières sans avoir l’occasion de les exprimer dans le football ou d’une façon différente dans un autre sport. L’itinéraire aurait pu être tout autre. En tout cas, il n’aurait pas été celui-ci, si nous n’avions pas eu l’attention de Madame Jacqueline Maupin du F.C. Cuvry, n’avions pas vu jouer l’équipe de poussins de la R.S. Magny dirigée par Monsieur Angel Pagnacco et n’avions pas rencontré Monsieur Denis Schaeffer, directeur du Centre de formation du F.C. Metz. Derrière ce cheminement, il y a des choix qui s’imposent à vous ou que vous vous imposez de faire. Des décisions à prendre qui s’inscrivent dans un contexte et en dessinent un autre.


La dernière image du troisième film intermédiaire date du 31 janvier 2010. Les mois qui suivent donnent à ce cheminement une trajectoire inévitablement plus compliquée. Le changement d’échelle, en passant d’un club local à un club comme le F.C. Metz, provoque évidemment un changement d’environnement et de perspective. Une implication et une intensité plus grandes agissent sur le corps et l’esprit. Cela a des conséquences également sur la façon d’envisager le film annoncé en mai 2009. Suivre, presqu’au jour le jour, l’équipe 1 des U 10 du F.C. Metz, c’est, pour un néophyte, découvrir véritablement certains aspects du football : ce qu’est un joueur décisif, ce qu’est la joie pour un très jeune joueur de remporter une finale, ce qu’est pour un adulte la difficulté d’accompagner, d’entraîner, d’éduquer un groupe d’une vingtaine de très jeunes joueurs, ce qu’est un entraîneur passionné, ce qu’est un jeune qui baigne dans un environnement footballistique, qui a la mentalité d’un gagneur, ce qu’est aussi celui qui ne baigne pas dans ce milieu. Ce que cela signifie d’avoir un fils faisant partie d’une équipe de jeunes d’une école de football d’une équipe professionnelle comme le F.C. Metz. Les mois qui suivent ce 31 janvier 2010 apportent également un lot d’images qui obligent à repenser le film envisagé.

 

 Au bout de la saison 2009-2010, après avoir suivi l’équipe 1 des U 10 du F.C. Metz, on comprend mieux ce qu’est le football, on en sait davantage sur ce que vit ou peut vivre un footballeur. On s’interroge donc davantage. A chaque niveau, du local au club professionnel, il y a des contraintes liées au fonctionnement, aux moyens, aux ambitions du club. A ce moment du cheminement, on peut peser le pour et le contre avant de prendre une décision. Il faut en effet s’imposer ces questions qui doivent déboucher sur un choix par rapport à cette question centrale : où est l’intérêt de l’enfant ? Rester dans le football ou pas ? Changer de club ou pas ? Lui proposer de choisir ou pas ? Tout cela en gardant à l’esprit que c’est un enfant de dix ans. Un enfant qui est en évolution morphologique et psychologique. Il y a un autre paramètre, c’est la position du club : fait-il dans la stabilité ou pas ?
Sur quoi se fonde le choix des parents ? Sur un héritage culturel, sur la conscience du moment, sur la prise en compte d’un certain nombre d’éléments. Sur le temps de réflexion que l’on s’accorde ou que l’on ne s’accorde pas.


La saison 2010-2011 commence en août à l’école de football du F.C. Metz. L’année de football est plus longue que l’année scolaire. En septembre 2010, les U 11 entrent au CM2, la dernière année de l’école primaire. Les mois qui suivent renforcent cette idée que, pour ces enfants, cette année termine un cycle et s’ouvre sur un autre. C’est ce qui va déterminer le découpage du film envisagé et sa métamorphose en une trilogie documentaire. Celle-ci s’étale de 2000 à 2016. Pour laisser à ce projet le caractère d’un chantier, d’une construction, il prend comme point de départ l’année 2000, année de naissance de ces U 11 et se termine en 2016, année d’un autre Euro devant se dérouler en France. L’épisode 1 de cette trilogie porte sur la période 2005-2011 et s’intitule : Rêves. Afin de terminer le premier épisode de cette trilogie audiovisuelle dont le premier but est d’apporter des aides financières à l’association Marceline, un montage de présentation de ce projet documentaire est finalisé en juin 2011.

Ce montage de présentation s’intercale entre les trois petits films intermédiaires déjà réalisés et les trois épisodes à venir. Il rappelle l’existence des trois petits montages réalisés entre l’automne 2007 et juin 2010. Il présente la trilogie documentaire en chantier.
L’épisode 1 porte donc sur la période de 2005 à 2011
. Il comprend quelques images du printemps 2007 avec les débutants du F.C. Cuvry et principalement des images du printemps 2010 au printemps 2011 avec des U 10 devenus U 11 du F.C. Metz. Cet épisode 1 est rythmé, au premier plan, par les interventions de cinq personnalités du football :


Monsieur Stéphane HOGNON,
éducateur entre 1992 et 2009, est titulaire d’initiateur de football 2ème degré. Il nous a accordé un premier entretien alors qu’il terminait sa deuxième saison à la R.S. Magny avec la catégorie des 12 ans (aujourd’hui appelés U 13) avec une accession en DHR. La R..S. Magny est un club d’un quartier de Metz qui a obtenu le titre de meilleur club de jeunes de la Ligue Lorraine de Football en 2008. Il avait auparavant exercé cette fonction d’éducateur dans les clubs suivants : J.S. Bousse, F.C. Thionville où il a eu en charge les 13 ans (champions futsal 1999 Lorraine et Moselle), C.S.O. Amnéville où il a eu en charge les 13 ans de 2001 à 2003 (accession en 14 fédéraux en 2003) puis les benjamins (10-11 ans) jusqu’en 2007. Le C.S.O. Amnéville a obtenu le titre de meilleur club de jeunes de la Ligue Lorraine de Football en 2010. Stéphane Hognon nous a accordé un second entretien lors de la finale de secteur du samedi 16 avril 2011 qui s’est déroulée à Moulins près de Metz (photo ci-dessous). Une finale de secteur du challenge organisé par le District de Football de Moselle.

 

Monsieur Roger PIANTONI, formé à l’ES Piennes dans le Pays-Haut en Meurthe-et-Moselle, a joué au F.C. Nancy puis au Stade de Reims avec lequel il remporte le doublé Coupe et Championnat de France en 1958 avant de faire partie de la sélection tricolore qui dispute sa première demi-finale de Coupe du monde le 24 juin 1958 contre le Brésil en Suède. Le 3 juin 1959, il dispute la finale de la Coupe d’Europe à Stuttgart, une épreuve née quatre ans plus tôt, contre le Real Madrid de Di Stefano et Kopa, un club espagnol qui remporte à cette occasion sa quatrième Coupe d’Europe. Roger Piantoni a été champion de France avec le Stade de Reims à trois reprises. Il a terminé deux fois meilleur buteur du championnat de France de 1ère division et a 36 sélections en Equipe de France A. Il nous a accordé un entretien en septembre 2007 dans le stade Marcel Picot.

 

Monsieur Aldo PLATINI a débuté au football à Joeuf, un club du Pays-Haut en Meurthe-et-Moselle, près de la frontière lorraine. Blessé dès ses débuts, il a passé une jeunesse sans football. Il a repris cette activité sportive en tant que joueur puis en tant qu’entraîneur dans le club jovicien. Il est engagé comme entraîneur par l’A.S.N.L. dans les années 1970 pour prendre en charge la formation de jeunes du club dont fait alors partie son fils Michel Platini. Il nous a accordé un entretien en septembre 2007 dans le stade Marcel Picot.

Monsieur Denis SCHAEFFER a été entraîneur, dès l’âge de 15 ans, dans des clubs amateurs de l’agglomération messine. Il obtient son Brevet d’Etat en 1981. Après avoir exercé le métier d’instituteur, il devient formateur puis coordonnateur de formation continue jusqu’en 1995. Au milieu des années 1990, il intègre le Football Club de Metz comme Directeur Pédagogique et entraîneur U 17. Après en avoir été le Directeur-Adjoint, il devient le Directeur du Centre de Formation du F.C. Metz en septembre 2006. Il nous a accordé un entretien en septembre 2010 dans son bureau.

Selon les documents fournis par la Fédération Française de Football, le Centre de formation du F.C. Metz est de catégorie 1 et de classe A. Derrière l’inamovible Centre de Rennes, celui du F.C. Metz oscille entre la 3ème et la 16ème place entre 2007 et 2011, étant placé à deux reprises dans le trio de tête.
Dans l’équipe messine qui a remporté la Coupe Gambardella en 2001 figuraient Obraniak et Béria qui ont remporté le doublé Coupe et Championnat en 2011 avec le LOSC et Adebayor, venu d’un club de quartier de Lomé au Togo, qui a rejoint Monaco en 2003, puis Arsenal, Manchester City puis pour un prêt le Real Madrid et en août 2011 Tottenham. En 2001, Robert Pires, formé à Metz, est au firmament du football français. En 2006, Louis Saha, formé au F.C. Metz, participe à la Coupe du monde en Allemagne. En 2010, le F.C. Metz remporte une nouvelle fois la Coupe Gambardella et alimente les sélections des moins de 19 ans pour le championnat d’Europe la même année avec Gaëtan Bussmann et des moins de vingt ans pour la Coupe du monde en 2011 avec Kalidou Koulibaly sans oublier les Espoirs avec le gardien Joris Delle.

Monsieur Christophe WALTER est entré en section sportive en 6ème au collège de L’Hôpital en Moselle puis a rejoint, pour la classe de 4ème celle du lycée Charlemagne à Thionville. Il a ensuite intégré le centre de formation du F.C. Metz. Il remporte avec ce club la Coupe Gambardella disputée en 2001 dans le Stade de France. Il signe son premier contrat professionnel avec le F.C. Metz et joue dans l’équipe qui permet au club de remonter en Ligue 1 en 2003. Prêté au Stade de Reims, une grave blessure l’éloigne des stades pour une longue période. Il retrouve la pelouse sous le maillot de clubs allemand et luxembourgeois avant de retrouver son club formateur en 2009 pour entamer une reconversion. Il a en charge le groupe U 10 du F.C. Metz pour la saison 2009-2010 et obtient son Brevet d’Etat 1er degré. Il a en charge le groupe U 13 lors de la saison 2010-2011 tout en s’entraînant avec le groupe professionnel et en portant le brassard de capitaine de la réserve montée en CFA en 2010. Titulaire du Brevet d’Etat 2ème degré et du diplôme d’entraîneur de football (DEF), il est adjoint à la pré-formation du F.C. Metz en 2011-2012. Il nous a accordé un entretien le 20 avril 2011 dans le stade Saint-Symphorien.

Ces cinq personnalités, de générations différentes, de parcours différents, ont un point commun : leur passion et une certaine idée du football. Une idée développée dans un champ sportif et éducatif. Ils répondent à des questions que l’on peut se poser sur la pratique du football pour des enfants de 5 à 11 ans.

Cet épisode 1 s’est donc construit dans un va-et-vient entre les images enregistrées depuis le bord de touche à l’occasion de matches joués principalement par des U 10 devenus U 11 du F.C. Metz et les réponses apportées par ces cinq personnalités du football aux questions que s’est posées le père d’un jeune footballeur. Un père qui n’avait pas envisagé que son fils suive un tel parcours. Un père qui ne connaissait rien au football amateur et qui s’est mis progressivement à lire le supplément sportif du lundi matin du quotidien régional pour décoder certains aspects de ce milieu. Qui a dû se poser des questions inattendues face aux réalités du football de jeunes. Qui a découvert que le football pouvait lui apprendre sur lui-même et sur son enfant. Ce qui n’a fait que renforcer un questionnement qui a été plus que jamais d’actualité à la fin de la saison 2010-2011.

Kappa mini mondial – U 11 - Orvault (Loire-Atlantique)
22, 23, 24 avril 2011

Stade Brestois – F.C. Metz (joueurs U 10 et U 11)


Olympique Lyonnais – F.C. Metz (joueurs U 10 et U 11)

Kappa mini mondial – U 11 - Orvault – 22, 23, 24 avril 2011

Les U 11 du F.C. Barcelone sur le terrain. Son centre de formation a fourni 8 joueurs au vainqueur de la Ligue des Champions 2011. Le F.C. Barcelone 2011 est présenté comme la meilleure équipe de club de tous les temps.


Kappa mini mondial – U 11 – Orvault (Loire-Atlantique)
22, 23, 24 avril 2011

 

24 avril 2011 à Orvault : le ballon va dans le petit filet.
Tirs aux buts pour jouer le match de la 5ème ou 6ème place, sur terrain à part.

7 mai 2011, tournoi U 11 à Saint-Avold. Equipe 2 des U 11 du F.C. Metz.
Tirs aux buts pour la 3ème ou 4ème place.


7 mai 2011, tournoi U 11 à Saint-Avold. Tirs aux buts pour la 3ème ou 4ème place.
Le tireur a en tête le tir au but d’Orvault. Le pied s’ouvre.


 

7 mai 2011, tournoi U 11 à Saint-Avold. Tirs aux buts pour la 3ème ou 4ème place. Le ballon passe à côté. Il y a ce que va dire l’éducateur. Ce qu’a déjà dit un parent. Ce qu’a ressenti l’enfant. Ce que devra dire le père.

Il y a, avant ces deux tirs aux buts, non seulement presque toute une saison mais plusieurs années de football avec du jeu mais qu’est-ce que le jeu ? Des buts, beaucoup de buts car le F.C. Metz a plusieurs joueurs que l’on peut qualifier de décisifs dans ce rôle, mais qui a le rôle le plus important dans une équipe ? Des joies mais de quelle intensité ?

L’épisode 1 ne développe pas de réponses à ces questions mais vous montre, en arrière-plan, ce que peut être un jeu pratiqué par des enfants, la manière dont ils marquent des buts et la façon qu’ils ont d’extérioriser leur joie.


L’épisode 1 se complète avec Monsieur Erwan Martin, capitaine des U 19 du F.C. Metz lors de la saison 2011- 2012. Un capitaine qui a répondu aux nombreuses questions posées par des élèves de 6ème du collège Paul Verlaine de Metz-Magny, lors de la journée du sport du mercredi 21 septembre 2011.

L’une d’elle portait sur ce moment particulier où un joueur doit aller poser le ballon pour se retrouver seul face à un gardien. Cet exercice particulier qui s’accompagne d’une certaine pression. Une pression qu’Erwan Martin a voulu apprendre à maîtriser. C’est ainsi qu’il tire les penaltys et se présente le premier lors de tirs au but. Les U 19 du F.C. Metz ont gagné la Coupe Gambardella en 2010 à l’issue d’une séance de tirs au but. La France a perdu la coupe du monde 2006 sur une séance de la sorte. Vingt ans plus tôt, Michel Platini, considéré comme le meilleur joueur français du XXe siècle, ratait son tir au but contre le Brésil en quart de finale de la coupe du monde. La séance de tirs au but de la demi-finale de coupe du monde 1982 entre la France et l’Allemagne a couronné le match présenté comme celui du siècle compte tenu de ses multiples dimensions. Le dvd de présentation du projet « Aux fondements du football », projeté à l’occasion de cette rencontre entre un joueur issu du Centre de formation du F.C. Metz et des scolaires qui viennent d’entrer en 6ème, est truffé de ces moments particuliers.

 

Remerciements

 

 

 

Au bout de ce cheminement de sept années qui se termine le 1er juillet 2012 à Pournoy-la-Chétive avec la projection en avant-première de l’épisode 1 de cette trilogie documentaire audiovisuelle, nous tenons à remercier toutes les personnes qui nous ont permis d’avancer dans ce projet « Aux fondements du football ».
Nous remercions les clubs qui, par leur existence, permettent à des enfants d’être accueillis dans une structure où ils peuvent évoluer à travers des entraînements, des matches, des tournois, des plateaux. Ces clubs existent par la volonté de femmes et d’hommes qui s’y investissent.
Nous remercions les entraîneurs et les éducateurs qui permettent au jeu de se développer et aux enfants de connaître des joies, celles des rencontres, des moments passés sur et en dehors des terrains.
Des remerciements particuliers à Madame Jacqueline Maupin et au club du F.C. Cuvry avec lesquels est né ce projet. A Monsieur Frédéric Varais, Directeur de la Ligue Lorraine de Football, qui a fidèlement répondu à mes demandes. A Monsieur Adrien Maystre, toujours attentif, de près ou de loin, de la R.S. Magny au F.C. Metz. A Monsieur Pascal Rey pour son attention décisive.
Ce projet et cet épisode 1 doivent beaucoup à Monsieur Roger Piantoni et à Monsieur Aldo Platini, toujours sollicités et toujours disponibles. A Monsieur Stéphane Hognon, dont les compétences qu’il ne peut actuellement mettre en pratique manquent au football lorrain. A Monsieur Denis Schaeffer dont les convictions grandissent le football. A Monsieur Christophe Walter dont les qualités sont aussi nombreuses qu’indéniables.
A Monsieur le Maire de Pournoy-la-Chétive, à Madame la Présidente de la Commission Fêtes et cérémonies du village, à Monsieur le Président de l’ASLC Football et à son entraîneur, et aux membres de la Commission présents à la réunion du mercredi 25 avril 2012. Grâce à eux, il nous sera possible de projeter cet épisode 1, appelé Rêves, le dimanche 1 juillet 2012 dans la salle polyvalente de Pournoy-la-Chétive.



Francis Petitdemange, 4 mai 2012


© Photos, images et textes, tous droits réservés.

 

 

 

Copyright : droit d'auteur Webmaster. Site réalisé avec SPIP.